Swiss premium oral careSwiss premium oral care

Choisissez votre pays France France
Livraison gratuite pour commandes à partir de 40€
Livraison sous 2-5 jours ouvrés
Paiement sécurisé avec 3D Secure

Parodontite : symptômes, causes et traitement approprié

Presque une personne sur deux est touchée - souvent sans le savoir. La parodontite (également appelée maladie parodontale) désigne l'inflammation du parodonte et des tissus de soutien des dents qui, à un stade avancé, peut entraîner une atrophie des gencives et la perte des dents.

Tu découvriras dans cet article ce qui se cache exactement derrière ce diagnostic, comment tu peux le traiter correctement et d'où il provient.

min read
Mar 2024
https://curaprox.fr/blog/post/parodontite-symptomes-causes-et-traitement-approprie
min read
Mar 2024
https://curaprox.fr/blog/post/parodontite-symptomes-causes-et-traitement-approprie

La parodontite : l'essentiel en bref

  • Définition : la parodontite est une inflammation du parodonte et des tissus de soutien des dents.
  • Symptômes : les premiers signes sont des saignements des gencives et des gencives enflées et rouges, auxquels peuvent s'ajouter plus tard une mauvaise haleine, des douleurs et du pus. En cas de parodontite sévère, tant la gencive que l'os maxillaire se rétractent, ce qui peut entraîner la perte de dents. La parodontite est en outre un facteur de risque de maladies graves.
  • Causes : La parodontite est une infection bactérienne et résulte d'un manque d'hygiène buccale. Elle est la conséquence d'une inflammation des gencives non traitée et est favorisée par certains facteurs de risque.
  • Diagnostic : à l'aide d'une sonde spéciale et de radiographies, le dentiste détermine le degré de gravité de la parodontite.
  • Traitement : une parodontite ne peut pas être complètement guérie, mais seulement stoppée. Le dentiste débarrasse les poches gingivales de la plaque et du tartre afin d'éliminer les bactéries à l'origine de l'inflammation. Selon le degré de gravité, une antibiothérapie ou une intervention chirurgicale peut être nécessaire. En outre, une hygiène buccale particulièrement rigoureuse est importante.
  • Prophylaxie : les meilleurs moyens de prévenir la parodontite sont un brossage minutieux des dents deux fois par jour (pendant trois minutes à chaque fois), le nettoyage quotidien des espaces interdentaires et une alimentation saine. Des examens de contrôle réguliers chez le dentiste empêchent la parodontite de se propager sans que l'on s'en rende compte.

La parodontite : qu'est-ce que c'est ?

La parodontite est le terme médical désignant l'inflammation chronique de l'appareil de soutien des dents. Ce qui commence comme une inflammation "inoffensive" des gencives se transforme en un processus insidieux en un problème sérieux:

L'inflammation détruit peu à peu la gencive et l'os. En raison d'une infection bactérienne au niveau du sillon gingival, les dents se détachent de plus en plus de la gencive. Les poches gingivales ainsi formées sont l'habitat idéal pour les bactéries, qui continuent à s'y multiplier et à aggraver l'évolution de la maladie. Lorsque la gencive et l'os maxillaire se sont retirés au point que les racines des dents sont exposées et que les dents sont déchaussées, la perte des dents est imminente.  

Parodontite ou parodontose : qu'est-ce qui est juste ?

La parodontite et la parodontose sont utilisées comme synonymes dans le langage courant. Le terme officiel est parodontite. Le terme parodontose est considéré comme obsolète, mais certains professionnels de la santé l'utilisent pour désigner une maladie caractérisée par une récession gingivale et un recul des tissus de soutien des dents sans inflammation. Dans ce texte, les termes sont utilisés comme synonymes.

Parodontite et gingivite : quelle est la différence ?

Gingivite est le terme technique pour désigner une inflammation des gencives - le précurseur de la parodontite. Dans le cas d'une gingivite, l'inflammation n'affecte que la gencive et non l'os. En règle générale, une gingivite aiguë est guérie en quelques jours.

La parodontite est au contraire une maladie chronique. Si une gingivite ne disparaît pas d'elle-même en une semaine et si elle n'est pas traitée, elle peut évoluer vers une parodontite.

Gingivite ou parodontose ? Ces images montrent la différence :

Photo 1 : Gingivite : la gencive est enflammée. Elle est rouge et légèrement enflée. 

Photo 2 : Parodontose sévère : la gencive s'est fortement rétractée, les collets dentaires sont ouverts. Il manque déjà plusieurs dents dans la dentition.

La parodontite est-elle contagieuse ?

Oui, la parodontose est contagieuse. Comme il s'agit d'une inflammation bactérienne, tu peux aussi transmettre les bactéries responsables de la maladie à d'autres personnes. C'est pourquoi il est préférable de ne pas partager tes couverts, tes verres et tes bouteilles d'eau avec d'autres personnes. La parodontite peut également être transmise par les baisers.

Bon à savoir:

Même si deux personnes sont exposées aux mêmes bactéries, cela ne veut pas dire que les deux personnes vont forcément développer une parodontite. Outre les bactéries, les facteurs de risque et l'hygiène bucco-dentaire sont également déterminants - plus d'informations à ce sujet dans la section "Causes".

Symptômes : voici comment évoluent les stades de la parodontite

Parodontose au stade initial 

Au stade initial, les personnes concernées ne peuvent pratiquement pas distinguer une parodontite d'une gingivite ordinaire. En outre, une parodontose légère n'est pas douloureuse et passe donc souvent inaperçue. Les poches gingivales ont une profondeur inférieure à 3,5 millimètres et la gencive recouvre encore entièrement la racine de la dent.

Les symptômes typiques d'une parodontite au stade initial sont les suivants:

  • Saignement des gencives
  • Gencives rouges
  • Gencives gonflées
  • Gencives sensibles à la pression

Parodontose moyenne

Si la parodontite n'est pas détectée pendant une longue période, de nouveaux symptômes plus graves apparaissent. Les poches gingivales ont généralement une profondeur de 3,5 à 5,5 millimètres.

Symptômes de la parodontite modérée:

  • Atrophie gingivale (diminution de la gencive ; les dents paraissent plus longues)
  • Mauvaise haleine
  • Goût désagréable dans la bouche
  • Douleurs aux endroits concernés
  • Du pus qui s'écoule de la gencive sous la pression

Parodontite sévère 

C'est au plus tard au stade avancé de la parodontite que les personnes concernées reconnaissent la nécessité d'agir - souvent malheureusement trop tard. Lorsque les symptômes d'une parodontose légère ou modérée ont été négligés, une dent qui bouge semble pour beaucoup sortir de nulle part. En réalité, la parodontite s'est développée pendant des années sans que l'on s'en rende compte. À un stade avancé, les poches gingivales ont une profondeur de plus de 5,5 millimètres.

Une parodontite sévère présente les symptômes suivants:

  • Réduction de l'os de la mâchoire
  • Dents déchaussées
  • Douleurs dentaires lors de la mastication
  • Collets dentaires ouverts
  • Perte de dents

Effets sur le reste du corps

La parodontite ne doit toutefois pas se limiter à la bouche. L'inflammation peut passer dans la circulation sanguine via la gencive et se propager. Cela se produit d'abord dans la région du cou et de la tête, avec les effets secondaires possibles suivants:

  • Difficultés de déglutition
  • Maux de gorge
  • Maux d'oreilles
  • Gonflement du visage
  • Gonflement au niveau du cou
  • Troubles de la parole
  • Pincement de la mâchoire (entrave à l'ouverture de la bouche)

 

La parodontite, facteur de risque de maladies graves

Malheureusement, la perte des dents n'est pas la pire des choses que la parodontite puisse offrir. Si l'infection atteint d'autres parties du corps, les conséquences peuvent être graves : Il est désormais scientifiquement prouvé que la parodontite a des effets négatifs sur la santé générale à bien des égards. Les personnes atteintes de parodontite sont plus susceptibles de souffrir des maladies suivantes:

  • Maladies cardiaques (y compris l'infarctus du myocarde)
  • Attaque cérébrale
  • Diabète
  • Alzheimer
  • Maladie de Parkinson
  • Rhumatisme
  • Tension artérielle élevée

Bon à savoir: 

Le fait qu'une maladie parodontale influence l'ensemble du corps a également été démontré par une étude qui a examiné le lien entre la maladie parodontale et la coronarographie. Résultat : les personnes atteintes de parodontite présentaient un risque nettement plus élevé d'évolution grave : elles ont été plus souvent traitées en unités de soins intensifs, ont dû être plus souvent placées sous respiration artificielle et sont également plus souvent décédées.

Quand un traitement parodontal est-il nécessaire ?

Peut-être te demandes-tu maintenant : Quel est le bon moment pour aller chez le dentiste et commencer un traitement parodontal ? La réponse est simple : dès que tu remarques les premiers signes. Si tes gencives saignent souvent ou si les gingivites ne disparaissent pas d'elles-mêmes après une semaine, il est temps de se rendre chez le dentiste. Tu pourras ainsi stopper la propagation de la parodontite et éviter des dommages plus graves. Au plus tard, si tu constates que tes gencives se rétractent et que tes dents semblent plus longues, la sonnette d'alarme doit être tirée.

La cause de la parodontite : le manque d'hygiène buccale

La cause principale de la parodontite est claire: la parodontite ne peut se développer que si de la plaque dentaire est présente sur les dents. 

 

Plaque dentaire & tartre comme déclencheurs

La plaque dentaire est un biofilm qui se dépose quotidiennement sur les dents et qui se compose de résidus alimentaires et de bactéries. Si cette plaque n'est pas éliminée régulièrement - deux fois par jour - elle durcit et se transforme en tartre. La plaque dentaire et le tartre se forment particulièrement volontiers dans les espaces interdentaires difficilement accessibles et à la jonction entre la gencive et la dent - ce que l'on appelle le sulcus. Les bactéries peuvent particulièrement bien se nicher et se multiplier sur la surface rugueuse du tartre. Le problème est que les bactéries sécrètent des toxines, des produits métaboliques et des acides qui attaquent la gencive. Le système immunitaire réagit par une réaction de défense naturelle afin d'empêcher les bactéries de pénétrer dans les tissus : Il en résulte une inflammation de la gencive.

De la gingivite à la parodontite

Si une gingivite ne guérit pas au bout d'une semaine environ, il se peut que la fonction de défense de l'organisme atteigne ses limites et que les bactéries prennent le dessus. L'inflammation persistante a pour conséquence que la gencive se détache de plus en plus de la dent. Il en résulte des poches gingivales qui peuvent atteindre plusieurs millimètres de profondeur et qui sont particulièrement difficiles à nettoyer - le lieu de reproduction idéal pour les bactéries. Comme il y a maintenant un plus grand espace entre la dent et la gencive, la plaque dentaire et le tartre peuvent également se déposer dans les poches gingivales - sous la gencive, la plaque dentaire durcie est appelée concrétions.

Les concrétions et les bactéries présentes dans les poches gingivales font progresser l'inflammation, de sorte qu'elle s'étend à l'appareil de soutien de la dent. La conséquence en cas d'évolution grave : Les os de la mâchoire se rétractent et les dents ne sont plus bien fixées dans l'os. La mastication est douloureuse et les dents peuvent finalement tomber.

Facteurs de risque

L'intensité ou la faiblesse de l'évolution d'une parodontite et le fait qu'elle se déclare ou non ne dépendent pas uniquement de l'hygiène buccale et de l'agressivité du type de bactéries. Certains facteurs de risque peuvent favoriser l'apparition d'une parodontite:

  • Une prédisposition héréditaire : Même si deux personnes ont les mêmes bactéries dans la bouche et les mêmes habitudes de brossage des dents, l'évolution de la parodontite peut être différente. Le facteur héréditaire joue un rôle important, en particulier chez les jeunes patients et les enfants atteints de parodontite.
  • Grossesse : pendant les changements hormonaux, les gencives sont fortement irriguées et donc particulièrement sensibles et vulnérables.
  • Fumer : Si tu fumes, tu as jusqu'à sept fois plus de risques de développer une parodontite que les non-fumeurs, car la nicotine altère les défenses naturelles de l'organisme.
  • Les maladies : Le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et le VIH favorisent la parodontite.
  • Stress : le stress et les tensions psychologiques affaiblissent le système immunitaire, qui a alors plus de mal à se défendre contre les attaques bactériennes.
  • La prise de médicaments : Certains antihypertenseurs ainsi que les médicaments administrés après une transplantation d'organe afin d'éviter une réaction de rejet peuvent favoriser la parodontite.

Diagnostic : comment le dentiste diagnostique la parodontite

Si tu soupçonnes que tu pourrais souffrir d'une parodontite ou si ton dentiste remarque une anomalie lors d'un examen de contrôle normal, il examinera attentivement ton lit gingival à la recherche de poches gingivales. 

Indice de dépistage parodontal (PSI)

Lors du dépistage parodontal, ton dentiste mesure la profondeur de tes poches parodontales à l'aide d'une sonde parodontale spéciale afin de déterminer le degré d'avancement de la parodontite. Pour ce faire, il introduit délicatement la sonde à plusieurs endroits autour de la dent dans l'espace entre la dent et la gencive et lit la profondeur de la poche parodontale sur les repères. L'indice de dépistage parodontal comprend quatre niveaux de gravité différents:

PSI 0: gencives saines

PSI 1: profondeur de poche inférieure à 3,5 millimètres

PSI 2: profondeur de poche inférieure à 3,5 millimètres avec tartre

PSI 3: profondeur de poche entre 3,5 et 5,5 millimètres

PSI 4: profondeur de poche à partir de 5,5 millimètres

 

Indice BOP : Bleeding on Probing

Si tes gencives saignent pendant le dépistage parodontal, c'est le signe d'une inflammation. Le dentiste documente cela par "positif". Mais attention : si tu fumes, un indice BOP négatif peut t'offrir une fausse sécurité. Souvent, les gencives des fumeurs ne saignent pas malgré l'inflammation, car elles sont moins bien irriguées.

Radiographie et examens complémentaires

Si le sondage des poches a révélé qu'il s'agissait effectivement d'une parodontite, ton dentiste peut demander une radiographie. Celle-ci permettra à ton dentiste de voir si les os de la mâchoire ont déjà régressé.

En outre, le dentiste peut tester la mobilité des dents : En temps normal, les dents ne peuvent pas bouger librement. En cas de parodontite sévère, le patient peut toutefois déplacer la dent de plus de deux millimètres d'avant en arrière avec la langue ou la lèvre.

Sur la base des résultats de l'examen, le dentiste propose un traitement approprié et t'explique la suite du traitement.

Traitement : voici comment se déroule le traitement de la parodontite

Après le diagnostic de parodontite, tu te demandes certainement : peut-on guérir la parodontite ? Malheureusement, il n'est pas possible d'inverser les dommages déjà causés. Le traitement de la parodontite vise donc à stopper la maladie et à éviter qu'elle ne s'aggrave. La durée du traitement de la parodontite dépend de la gravité de l'évolution. 

Déroulement du traitement de la parodontite

Instruction sur l'hygiène buccale

Après le diagnostic, les professionnels dentaires te conseilleront sur les soins bucco-dentaires appropriés et te montreront comment et avec quels moyens prendre soin des dents et des espaces interdentaires afin d'éviter que la parodontite ne progresse.

 

Traitement "fermé" : détartrage/curetage

La première étape, au cours de laquelle on met vraiment la main à la pâte, est ce que l'on appelle le détartrage ou le curetage fermé (fin du mot prononcé comme "étage"). Les professionnels dentaires retirent le tartre et la plaque des poches gingivales, soit manuellement, soit à l'aide d'un appareil à ultrasons, afin d'éliminer les bactéries à l'origine de la maladie.

Ensuite, ils lissent les racines des dents pour qu'aucune autre plaque dentaire ne s'y dépose et que la gencive puisse se remettre de l'attaque bactérienne. Pour que ce nettoyage en profondeur ne soit pas douloureux, tu recevras une anesthésie locale. Souvent, le traitement fermé suffit à stopper la parodontite.

Bon à savoir: 

Seule la couronne est entourée d'un émail protecteur. C'est en fait la gencive qui est responsable de la protection de la racine de la dent. C'est pourquoi les "collets dentaires ouverts", qui sont exposés en cas de récession gingivale, sont si sensibles.

Traitement médicamenteux : antibiothérapie

En cas de germes particulièrement agressifs et de formes graves, des antibiotiques peuvent être utilisés simultanément en complément du traitement en milieu fermé. Si cela s'avère nécessaire, ton dentiste te prescrira des médicaments appropriés contre la parodontite.

 

Traitement "ouvert" : interventions chirurgicales

Lors de la prochaine visite de traitement, qui peut avoir lieu quelques semaines ou quelques mois après la première visite, le dentiste examinera à nouveau les poches gingivales. Si l'inflammation a diminué, tu as eu de la chance et il te suffit de suivre les recommandations de l'instruction sur l'hygiène buccale et de veiller à une hygiène dentaire particulièrement soignée pour poursuivre le traitement. Mais si l'inflammation persiste ou si tes poches gingivales sont particulièrement profondes, il faudra recourir au scalpel.

Dans le traitement "ouvert", le dentiste détache les bords de la gencive de la dent sous anesthésie locale et ouvre ainsi les poches gingivales. Il peut ainsi éliminer les concrétions profondes ainsi que les dépôts et les tissus malades, puis suturer la gencive de manière à ce qu'elle soit bien ajustée à la dent et donc mieux protégée contre les bactéries. Après environ une semaine, ton dentiste retire les points de suture.

 

Traitement ultérieur et examens de contrôle

Quelques mois après l'intervention chirurgicale, une visite de contrôle est prévue. Ton dentiste mesurera à nouveau les poches gingivales et les nettoiera - si nécessaire - de la plaque dentaire. Une fois le traitement de la parodontite terminé, tu dois faire contrôler tes gencives une fois par an lors d'un examen de contrôle de la parodontite.

 

Le traitement de la parodontose est-il douloureux ?

Comme le dentiste effectue généralement les traitements sous anesthésie locale, tu ne ressens aucune douleur pendant le traitement. Cela vaut aussi bien pour le traitement ouvert que pour le traitement fermé. Si tu as peur, tu peux aussi faire un traitement de la parodontite sous anesthésie générale. Il faut savoir qu'une anesthésie générale comporte plus de risques et d'effets secondaires qu'une anesthésie locale.

Lorsque l'effet anesthésiant disparaît, tu peux ressentir des douleurs normales liées à la cicatrisation de la plaie, que tu peux soulager avec des analgésiques disponibles dans le commerce. Demande toutefois conseil à ton dentiste avant de les utiliser. 

Soins dentaires en cas de parodontose

Le nettoyage des poches gingivales par le dentiste n'est que la première étape et une sorte de "réinitialisation" pour une gencive sans inflammation. Ensuite, c'est à toi de jouer. Ce n'est qu'en veillant à une hygiène dentaire particulièrement minutieuse que tu peux empêcher la progression de la parodontite. Dans le cas contraire, les bactéries peuvent à nouveau s'installer confortablement dans les poches gingivales. Pour une bonne hygiène dentaire, il faut se brosser les dents deux fois par jour pendant trois minutes : le matin après le petit-déjeuner et le soir juste avant d'aller se coucher. Voici quelques conseils supplémentaires pour l'hygiène dentaire en cas de parodontite:

 

Quelle brosse à dents pour la parodontite ?

Afin d'éviter un rétrécissement supplémentaire des gencives et de ne pas irriter davantage les gencives sensibles, tu ne dois en aucun cas utiliser une brosse à dents dure. Il est préférable de miser sur un nettoyage doux - mais d'autant plus approfondi - avec une brosse à dents super souple qui ménage tes gencives. 

Bon à savoir: 

Le nom de la brosse à dents CS 12460 velvet de Curaprox , est tout un programme : les 12'460 poils super doux assurent une sensation de nettoyage veloutée. Ils sont non seulement très doux pour tes gencives, mais aussi extrêmement fins et souples, ce qui leur permet d'éliminer la plaque dentaire en profondeur.  

Quel dentifrice utiliser en cas de parodontose ?

Si tu souffres de parodontite, tu devrais éviter les dentifrices contenant des ingrédients agressifs. Il s'agit par exemple des agents blanchissants contenus dans les dentifrices blanchissants ou de l'agent moussant chimique SLS (Sodium Lauryl Sulfate), qui peut irriter les muqueuses. Il est également préférable d'éviter les abrasifs qui attaquent l'émail de tes dents et irritent tes gencives.

Tu peux savoir à quel point ton dentifrice érode ton émail dentaire grâce à la valeur RDA (Relative Dentinabrasion). La plupart des dentifrices classiques ont une valeur comprise entre 70 et 100. Au-delà de 100, les dentifrices ne sont plus adaptés à un usage quotidien. En cas de parodontite, nous recommandons toutefois un dentifrice avec une valeur RDA inférieure à 60. 

Bon à savoir: 

Les dentifrices de la gamme Enzycal de Curaprox renoncent entièrement aux ingrédients nocifs et sont particulièrement doux avec un indice RDA de 30 à 60. Le plus : le dentifrice soutient la lutte contre les bactéries de manière tout à fait naturelle grâce à trois enzymes que l'on trouve également dans la salive.

Nettoyer les espaces interdentaires en cas de parodontite

C'est justement dans les espaces interdentaires difficilement accessibles que les bactéries aiment prendre leurs aises. C'est pourquoi il est particulièrement important que tu nettoies tes espaces interdentaires une fois par jour afin de priver les bactéries de leur milieu de culture.

De nombreuses études ont démontré que les brosses interdentaires sont plus efficaces que le fil dentaire pour nettoyer les espaces interdentaires des patients atteints de parodontite : d'une part, elles éliminent plus efficacement la plaque dentaire et, d'autre part, les saignements de gencives sont moins fréquents.

Bon à savoir: 

Les brosses interdentaires traditionnelles sont souvent trop dures et trop rigides pour les patients atteints de parodontite, ce qui peut entraîner des douleurs lors de leur utilisation. C'est pourquoi la brosse interdentaire CPS perio de Curaprox a été spécialement conçue pour les parodontites. Les brosses sont adaptées à des espaces interdentaires plus importants et ont des poils particulièrement souples.

mportant : la brosse interdentaire existe en quatre tailles différentes. Le mieux est de demander conseil à ton dentiste pour savoir laquelle est la meilleure pour toi. Si ce n'est pas possible, tu peux commencer par la plus petite taille interdentaire et - s'il n'y a absolument aucune résistance lors de l'introduction dans les espaces interdentaires - passer à la taille supérieure.

Bains de bouche ou gels avec chlorhexidine

La chlorhexidine est l'étalon-or pour le traitement des infections bactériennes dans la bouche. Cette substance active est utilisée en cas d'inflammation des gencives, de parodontite et également avant et après une opération dentaire. Il tue rigoureusement toutes les bactéries dans la bouche et permet ainsi de rétablir l'équilibre bactérien naturel.

Comme la chlorhexidine ne fait pas la différence entre les "bonnes" et les "mauvaises" bactéries, tu ne devrais utiliser ce type de bain de bouche que sur recommandation de ton dentiste. En cas d'atteinte d'une grande surface, nous recommandons d'utiliser la chlorhexidine sous forme de bain de bouche. Si une zone est particulièrement touchée, tu peux aussi utiliser un gel contre la parodontose.

La chlorhexidine a toutefois un inconvénient : la substance active peut altérer le sens du goût et laisser des colorations brunâtres sur les dents.

Bon à savoir: 

Les bains de bouche et gels de la gamme Perio plus de Curaprox contiennent non seulement la chlorhexidine, un principe actif éprouvé, mais aussi du Citrox® - un extrait naturel d'orange amère qui renforce l'action de la chlorhexidine et rend les produits d'hygiène dentaire encore plus efficaces contre la formation de plaque dentaire. C'est ce qu'a révélé une étude de l'université de Berne. Pour cette raison, la proportion de chlorhexidine - et donc l'effet de coloration et d'altération du goût - a pu être réduite. Intéressant : avec le dentifrice Perio plus à la chlorhexidine tu peux encore soutenir le traitement.

Le xylitol contre la parodontose

Le xylitol - également appelé xylitol ou sucre de bouleau - est un substitut du sucre qui a certes un goût sucré, mais qui, contrairement au sucre, n'est pas nocif pour les dents et les gencives. Bien au contraire : le xylitol peut aider au traitement de la parodontite, car il inhibe le métabolisme des bactéries nocives dans la bouche et réduit ainsi la formation de la plaque dentaire. Le xylitol est souvent utilisé dans les chewing-gums d'hygiène dentaire, mais il peut également être présent dans les bains de bouche ou les dentifrices contre la parodontite. 

Bon à savoir: 

Le xylitol est au moins en partie responsable du goût délicieux des dentifrices 'Be you' de Curaprox de la pomme au gin tonic en passant par les agrumes. Avec une valeur RDA de 30 à 60, les dentifrices à effet blanchissant conviennent même à une utilisation en cas de parodontite grâce à des enzymes naturelles. Le xylitol est en outre utilisé dans ces produits Curaprox:

Changement d'alimentation en cas de parodontite

Notre alimentation joue un rôle important dans la santé bucco-dentaire. Tu sais certainement que le sucre est mauvais pour les dents et qu'il favorise les caries. Mais il en va de même pour les gencives, le parodonte et toutes les autres parties du corps : Le sucre favorise toutes sortes d'inflammations. C'est pourquoi, en cas de parodontose, tu dois éviter autant que possible le sucre, c'est-à-dire les sucreries, les boissons non alcoolisées et autres, mais aussi le sucre "caché". Celui-ci est souvent utilisé comme exhausteur de goût et donneur de volume dans les produits finis et la restauration rapide. L'excès de viande - surtout de porc - peut également favoriser les inflammations.

Au lieu d'alimenter l'inflammation par une alimentation riche en sucre, tu peux utiliser la nourriture comme moyen de réduire l'inflammation. Les experts en nutrition recommandent l'alimentation dite d'Okinawa en cas de parodontite. Le menu comprend des légumes à feuilles, des champignons, des légumes-racines, du sarrasin, des patates douces ainsi que du poisson et des fruits de mer.

Un traitement alternatif de la parodontose est-il utile ?

Tu te demandes peut-être si tu peux simplement traiter la parodontite toi-même au lieu de subir un traitement pas très agréable chez le dentiste. La réponse est malheureusement non.

Comme la parodontite est une maladie grave qui a un fort impact sur ton état de santé général, tu ne dois pas prendre le traitement à la légère et expérimenter avec des remèdes maison et des formes de traitement alternatives.

Les remèdes homéopathiques, comme les globules et autres remèdes de la médecine naturelle , peuvent être pris en complément du traitement conventionnel, en accord avec ton dentiste. Ils ne peuvent toutefois pas remplacer le traitement chez le dentiste.

Important : jusqu'à présent, l'efficacité de l'homéopathie n'a pas encore été scientifiquement prouvée. Les effets positifs sont généralement attribués à l'effet placebo'. 

 

Existe-t-il des remèdes maison contre la parodontose ? 

En cas d'inflammation des gencives, il est utile de se rincer la bouche plusieurs fois par jour avec des tisanes anti-inflammatoires telles que la sauge, le gingembre, la guimauve, la menthe poivrée ou la camomille, bien entendu après avoir laissé refroidir la tisane.

Certaines personnes ne jurent également que par les bains de bouche à base d'eau chaude et de sel ou d'eau additionnée de quelques gouttes d'huile d'arbre à thé. Toutefois, la parodontite étant une maladie plus avancée, ces remèdes ne suffisent généralement pas. Vérifie donc avec ton dentiste si les remèdes maison que tu souhaites utiliser conviennent vraiment comme complément au traitement proprement dit.

Ce à quoi tu devrais toutefois renoncer : Le bicarbonate de soude comme remède maison contre la parodontose. Les grosses particules de bicarbonate de soude frottent en effet l'émail des dents. Les bactéries se nichent alors volontiers dans la surface rugueuse de la dent. 

Prophylaxie : cinq conseils pour prévenir la parodontite

Le mieux est bien sûr d'éviter l'apparition de la parodontite. Tu trouveras ici cinq conseils utiles pour des gencives et un parodonte sains:

1. Utiliser la bonne technique de brossage des dents

Se brosser les dents est certes quelque chose de tout à fait banal, mais beaucoup de gens le font mal : le bon brossage des dents doit être doux et minutieux, et non rapide et nécessiter un effort important. Pour pouvoir vraiment éliminer la plaque dentaire partout, commence par les endroits les plus difficiles à atteindre et que l'on a tendance à oublier : les faces intérieures des molaires du fond. Brosse d'un côté à l'autre en suivant toujours le même schéma:

  1. ntérieur en bas
  2. Extérieur en bas
  3. Surfaces de mastication en bas
  4. Intérieur en haut
  5. Extérieur en haut
  6. Surfaces de mastication en haut

Tu t'assureras ainsi de ne manquer aucun endroit. Important : tiens la brosse à dents à un angle de 45 degrés par rapport à la gencive, de manière à ce qu'elle soit légèrement dirigée vers le haut pour la mâchoire supérieure et légèrement vers le bas pour la mâchoire inférieure. Nettoie les dents en effectuant de petits mouvements circulaires.

 

2. Utiliser quotidiennement des brossettes interdentaires

Le nettoyage quotidien des espaces interdentaires avec  des brossettes interdentaires devrait toujours faire partie de la routine quotidienne de brossage des dents - et pas seulement lorsque le diagnostic de parodontite a été posé. L'utilisation est un jeu d'enfant : dedans, dehors, terminé. 

Les brosses interdentaires existent en différentes tailles en fonction de la distance entre les dents. Il est important que tu choisisses la bonne taille. Si les brossettes sont trop petites, elles ne nettoient pas assez en profondeur. Si elles sont trop grandes, elles peuvent provoquer des douleurs. Ton dentiste peut déterminer la taille qui te convient et te conseiller.

Bon à savoir: 

Si tu n'as pas nettoyé régulièrement tes espaces interdentaires jusqu'à présent, il se peut que tes gencives commencent à saigner. Cela est dû au fait qu'il existe déjà de petites inflammations de la gencive. C'est le signe que tu dois absolument continuer à éliminer les bactéries. Ne t'inquiète pas : en règle générale, les saignements s'arrêtent au bout d'une semaine environ. Si ce n'est pas le cas, tu devrais te faire examiner par un dentiste.

3. Manger beaucoup de fruits et de légumes

L'alimentation anti-inflammatoire est un bon moyen de prévenir la parodontose. Les légumes et les fruits contiennent souvent des substances végétales anti-inflammatoires. Les experts en nutrition recommandent donc de consommer chaque jour deux poignées de fruits pauvres en sucre et trois poignées de légumes, crus ou cuits. Les épices comme le curcuma, le gingembre et le piment ont également un effet anti-inflammatoire. Les acides gras oméga-3, que l'on trouve principalement dans les poissons d'eau froide et les huiles végétales, ont également un effet anti-inflammatoire.

4. Arrêter de fumer

Comme tu le sais déjà, les fumeurs ont jusqu'à sept fois plus de risques de développer une parodontite. De plus, les inflammations de la gencive ont de bonnes chances de ne pas être détectées et d'évoluer tranquillement vers une parodontite. En effet, le premier signe - le saignement des gencives - n'apparaît souvent pas parce que les gencives sont moins bien irriguées. Non seulement tes gencives et ton appareil de soutien des dents, mais aussi tes poumons et le reste de ton corps t'en seront reconnaissants. 

5. Aller régulièrement chez le dentiste

C'est justement parce que la parodontite est si difficile à détecter au stade initial que tu devrais faire appel régulièrement à un professionnel pour jeter un coup d'œil dans ta bouche - de préférence deux fois par an lors de l'examen de contrôle dentaire. Un regard exercé permet de reconnaître les premiers signes.

En outre, tu peux volontiers te rendre une à deux fois par an à un nettoyage professionnel des dents pour éliminer la plaque et le tartre. Tu priveras ainsi les bactéries à l'origine de la parodontite de leur base existentielle.

Sources 

Revue de la pharmacie: La parodontite.

Bundeszahnärztekammer : Cinquième étude allemande sur la santé bucco-dentaire (DMS V) - Résumé.

Charité Universitätsmedizin Berlin: Parodontite : facteurs de risque génétiques.

DG Paro: Parodontite.

Gomes Amaral, Taisa et al.: Systematic Review on the Use of Homeopathy in Dentistry: Critical Analysis of Clinical Trials, dans: The Journal of Alternative and Complementary Medicine. 2021.

Hacke, Daniela: Renforcer les forces d'autoguérison en cas de parodontite chronique, sur: carstens-stiftung.de.

Heinrich, Christian: Wirkt Homöopathie wirklich?, at: helmholtz.de.

Imai, PH et al.: Comparison of interdental brush to dental floss for reduction of clinical parameters of periodontal disease: a systematic review, in: Database of Abstracts of Reviews of Effects. 2012.

Jackson, Margaret et al.: Comparison of Interdental Cleaning Methods: A Randomized Controlled Trial, in: Journal of Periodontology. 2006.

Jayekumar, Jenaniy et al.: Anti-biofilm Activity of Oral Health-care Products Containing Chlorhexidine Digluconate and Citrox, in: Oral Health & Preventive Dentistry. 2020.

Association fédérale des dentistes conventionnés : Causes et conséquences.

Kostenfalle-zahn.de (Une offre de l'association des consommateurs): Comment traiter une parodontite?

Kwon, TaeHyun et al.: Concepts actuels dans la gestion de la périodontites, dans: International Dental Journal. 2021.

Marouf, Nadya et al.: Association entre la périodontite et la sévérité de l'infection COVID-19 : une étude cas-témoins, dans: Journal of Clinical Periodontology. 2021.

NDR: Parodontite : symptômes, traitement, prévention.

NDR: Une alimentation correcte est utile contre la parodontite.

Preshaw, Philip et. al.: Periodontitis and diabetes, in: British Dental Journal. 2019.

Probol, Britta: Soulager les inflammations avec une alimentation saine, sur: ndr.de.

Sanz, Mariano et al.: Periodontitis and cardiovascular diseases : Consensus report, in: Journal of Clinical Periodontology. 2020.

Slot, D.E. et al.: The efficacy of interdental brushes on plaque and parameters of periodontal inflammation: a systematic review, in: International Journal of Dental Hygiene. 2008.

Tiefenböck, Florian: Parodontitis, sur: netdoktor.de.

Ubertalli, James T., Parodontitis, sur: msdmanuals.com.

Van Dyke, Thomas et al.: Risk Factors for Periodontitis, in: Journal of International Academic Periodontology. 2005.

Verbraucherzentrale: Traitement de la parodontite : que paie la caisse-maladie ?

Woelber, J.P. et al.: An oral health optimized diet can reduce gingival and periodontal inflammation in humans - a randomized controlled pilot study, dans: BMC Oral Health. 2017

Tous les sites web ont été consultés pour la dernière fois le 15.05.2023.

https://curaprox.fr/blog/post/parodontite-symptomes-causes-et-traitement-approprie